Méditer où Bouddha est né

À l’occasion du Wesak, ce mercredi 10 mai, j’ai eu le désir de vous partager mon passage au lieu de naissance de Siddartha Gautama, le premier à avoir atteint l’état de Bouddha. Le Wesak est la célébration de la naissance de Bouddha qui est célébrée généralement lors de la pleine lune de mai.

Lorsque nous voyageons sans itinéraire, nous nous retrouvons souvent dans des moments d’attentes pour diverses raisons dont les visas. Certains visas sont rapides à recevoir et d’autres peuvent prendre des semaines. Tout est unique à chaque pays. Ce sont souvent lors de ces moments d’attentes que la vie nous guide vers d’autres lieux que nous aurions ignorés autrement.

En 2005, j’ai eu l’appel du Tibet. Aller au Tibet peut se faire par la Chine ou par le Népal. Par respect pour les Tibétains et l’oppression qu’ils subissent de la part des chinois, j’ai décidé de franchir les frontières tibétaines par le Népal. À l’aéroport, j’apprends que le délai d’attente pour un visa tibétain est de 5 jours. Pendant que l’agent de voyage m’explique la procédure, je vois un mot sur une petite feuille qui semble être un circuit de voyage: Lumbinî. Intérieurement, je ressens un fort désir d’aller à cet endroit. Je ne sais absolument pas ce qui s’y trouve mais je dois y aller.

Je demande donc à l’agent comment fait-on pour se rendre à Lumbinî. L’homme me demande avec étonnement pourquoi je désire aller là puisqu’’il n’y a rien à voir! J’insiste en lui expliquant que je ne sais pas pourquoi mais je dois y aller. L’homme me demande à nouveau et avec insistance pourquoi je veux y aller. Un peu impatient, je lui dis que je ne le sais pas mais que l’appel en moi est plus fort que les raisons. Il me vend donc le billet pour m’y rendre. En me le remettant en main propre, l’homme sourit et il me dit: il n’y a rien à voir mais tout à ressentir.

Je pars donc vers Lumbinî dans la plaine du Teraï, au sud du Népal, sans savoir ce qui m’attend. Je débarque et je réalise que je suis dans la ville de naissance de Siddharta Gautama, le premier ayant atteint l’état de Bouddha. Je suis stupéfait. Je me dirige à l’hôtel et j’enfile mes nouvelles sandales “Merrell” car la chaleur y est accablante. L’hôtel est situé à 1.2 km du site. C’est à ce moment qu’un fait très étrange se produit. Avant d’entrer sur le site, la semelle d’une de mes sandales décolle. Je n’en reviens pas! Elles sont flambants neuves!!J’entre donc sur le site en titubant avec une sandale un peu déformée. À mi-chemin sur le site, la deuxième sandale perd aussi, sa semelle. Comme si la vie me disait de revenir à l’essentiel. En retirant finalement mes sandales devenues complètement inutilisables, je me sens cloué au sol. Il y a comme un vortex d’énergie devant moi qui m’empêche d’avancer. Je n’ai jamais vécu ça de ma vie. Je ne peux ni reculer, ni avancer. Plus j’essaie de comprendre, plus je suis figé là jusqu’au moment où je ferme les yeux et je me centre au coeur. Tout devient harmonieux.

Je m’apprêtais à avancer lorsque soudainement, une femme s’approche de moi. Dans un anglais cachant maladroitement un accent français, elle me questionne. Je lui demande si elle parle français et avec étonnement, elle me répond oui. Elle me demande si j’ai ressenti ce tourbillon d’énergie. Je lui confirme. C’est alors qu’elle m’explique qu’elle était venue ici il y a 20 ans et qu’elle avait vécu ça. Étant toujours troublée par cette expérience de vie, elle était présente aujourd’hui pour observer les gens. Savoir si eux aussi, vivaient ce qu’elle avait déjà vécu. Le fait d’assister ce que je venais de vivre lui confirmait qu’il y avait bel et bien une puissante forme d’énergie sur place.

En me dirigeant vers le lieu de naissance du Bouddha, j’ai ressenti une puissante énergie m’appelant à méditer. Une énergie d’introspection. Celle qui nous guide vers notre intérieur. Plus j’avançais,plus cet appel était fort. Puis, je me suis senti aimanté vers un lieu précis. Je me suis donc assis à cet endroit et j’ai fermé les yeux . J’ai respiré profondément et je me suis complètement abandonné aux enseignements que ce lieu avait à m’offrir J’y ai médité pendant plusieurs heures. J’y ai vécu une des plus belles et profondes méditations. Lorsque j’ai ouvert les yeux, je me sentais profondément rassuré tout en étant agréablement perturbé par ce que je venais de vivre.

Pour la première fois de ma vie, je ressentais les énergies qu’un lieu peut émettre: les énergies subtiles. Suite à mon passage sur ce lieu de pèlerinage, j’ai appris à voyager aussi avec tout ce que les yeux ne peuvent voir; j’ai appris à voyager avec les yeux du coeur.
Steve Globe Trottier


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *